mercredi 23 novembre 2016

Madagascar 2/3


L'Ouest

Jours 10 à 14 : Morondava et Bekopaka
La route qui nous attend est très longue (8-10h) et il faut éviter de rouler la nuit. Donc on part tôt. On fait une petite pause à Miandrivazo et on poursuit notre route vers Morondava. Un énorme nuage noir nous barre la route. On se rapproche et on voit qu'il bouge et qu'il serpente entre les collines. Des oiseaux ? Non ! Un nuage de criquets ! Incroyable ! Après avoir pris quelques clichés, on poursuit notre route. Au fur et à mesure que l'on approche de la côte les paysages changent : d'abord des palmiers apparaissent puis de gros arbres massifs et peu branchus : les baobabs. On arrive finalement à Morondava juste à la tombée de la nuit après 8h15 de route et on dort à l'hôtel chez Maggie.












Jour 11
Encore une grosse journée de route nous attend le lendemain, pas tant en terme de kilomètres mais plutôt en terme de temps : 9h cette fois. Parce que pour aller jusqu'à la ville de Bekopaka, point départ pour visiter le parc de Tsingy, ce n'est pas une route que l'on doit emprunter mais une piste. La saison des pluies est terminée donc elle peut à nouveau être empruntée. La piste est relativement sèche et très poussiéreuse.
Apres 3h30 de route à travers les baobabs et la forêt, on arrive au bac de la rivière Tsiribihina. Le bac se décharge puis c'est à notre voiture d'embraquer avec 3 autres et c'est parti pour 45 minutes de navigation sur le long fleuve tranquille aux eaux couleur caramel. Sur la route jusqu'à Bekopaka, certains passages se font plus humides puis on traverse carrément des lacs. Juste avant Bekopaka, un deuxième bac nous attend. On traversera la rivière de Manambolo au coucher du soleil. Au Grand Hôtel, le personnel nous accueille avec cocktail de bienvenue et serviettes humides pour se nettoyer un peu de la poussière. On file donc sous la douche qui nous fera le plus grand bien.







Jour 12
Après toute cette route on va enfin pouvoir admirer ce patrimoine mondial de l'Unesco que sont les Tsingy !
On choisit de faire le parcours Andamozavaky dans les grandes Tsingy. Pour y accéder il y a 1h30 de 4x4 sur des pistes pas faciles. Le guide nous distribue les baudriers, nous explique le chemin et c'est parti pour 4h de marche parmi ces pics acérés. On traverse une petite plaine ensoleillée entrecoupée de forêts qui monte un peu puis on voit peu à peu apparaître des roches dans la forêt. Il est temps de mettre le baudrier. On arrive face à une grotte qu'il faut traverser : concrétions blanches, quartz, mygales animent le parcours. On arrive finalement à une grande salle ouverte sur l'extérieur. Une échelle nous permet d'accéder aux Tsingy, puis il faut longer les aiguilles sur des marches aménagées. On monte sur une plate forme depuis laquelle on domine tout le parc qui s'étend sur 200km. Ce paysage est unique au monde : ces formations karstiques en forme d'aiguilles - lapiaz - ont été formées année après année par des fissurations puis les pluies. Les coquillages fossilisés dans la roche prouvent que cet ancien plateau était, il y a 200 millions d'années, recouvert par la mer. Nous sommes maintenant à 100 km de l'océan. On poursuit dans le labyrinthe naturel et rocheux, on passe une passerelle, on remonte sur une plateforme puis on descend dans la "cathédrale".


















Jour 13
Pour le retour par la piste, il faut partir suffisamment tôt pour ne pas rater le bac. Sur la deuxième partie du trajet, les baobabs, qui avaient disparus du paysage, se font de plus en plus présents. On s'arrête au "Baobab Sacré". Les habitants des villages alentour le considère comme un Dieu. Le prochain arrêt est aux baobabs amoureux : vous comprendrez avec les photos. Enfin, on finit par s'arrêter à la fameuse allée des baobabs où on avait fait une courte pause à l'aller. Le soleil décline et comme tous les autres touristes qui reviennent des Tsingy, on va assister au coucher du soleil derrière cette allée de géants semblants avoir été plantés à l'envers tant leurs branches ressemblent à des racines. 3 espèces de baobabs des 7 que compte Madagascar nous dominent.

















Jour 14
Morondava est une ville balnéaire, et ça tombe bien, l'hôtel est sur la plage. La mer ne se prête pas tellement à la baignade mais le sable est extrêmement fin et frais. Assez rafraîchissant après les Tsingy! De la route encore pour aujourd'hui. Comme d'habitude on part tôt. Le programme de la journée : 8-9h de bitume troué jusqu'à Antsirabe. Le 4x4 avale les kilomètres. Un caméléon croise notre route et nous invite à faire une petite pause avec lui. On arrive finalement à l'hôtel Couleur Café d'Antsirabe. L'hôtel est tout à fait charmant et notre chambre est immense. Dès que la nuit arrive, la température chute de 10 degrés! On n'avait pas prévu avoir si froid !











Jours 15 et 16 : Retour sur Antananarivo
Avant de partir pour la capitale, on voudrait un peu visiter la ville d'Antsirabe dans laquelle on se trouve pour la 3e fois mais qu'on n'a toujours pas eu le temps d'arpenter ! La pluie est de la partie ce matin donc on oubliera le petit tour en pousse-pousse et la balade au lac Tritiva. On va plutôt voir les ateliers artisanaux. On commence par les ateliers de broderie et de miniatures. L'art de la récup malgache dans toute sa splendeur ! Dans le même esprit, l'atelier de cornes de zébu, juste à coté est un modèle du genre ! Si tout est bon dans le cochon, rien n'est perdu dans le zébu ! On finit notre visite chez le confiseur Marcel. 
Sur la route, on s'arrête à Ambatolampy où sont fabriquées toutes les marmites en aluminium pour Madagascar. La technique et la rapidité d'exécution mécanique des ouvriers nous fascine. 
A midi, on déjeune à Behenjy dans l'institution "le coin du foie gras". Les foies gras malgaches sont très réputés. On prend une assiette dégustation 5 saveurs pour tester et en effet, ils sont divins. 
On arrive à Tana dans l'après-midi. Il nous faut une heure de bouchons pour rejoindre le joli hôtel SakaManga. Tant qu'il fait jour, on peut encore sortir. On longe l'avenue de l'indépendance jusqu'à l'ancienne gare où se trouvent maintenant de jolies boutiques dont celle d'Ivahona, incontournable. Il est temps de rentrer avant la nuit.














Jour16
Le lendemain, on a prévu de visiter la ville. Le centre ville est particulièrement animé et très surveillé par les militaires car on est le 13 mai, date anniversaire d'un soulèvement en 1972 entraînant la chute du président. Le gouvernement craint donc de nouveaux agissements. On commence par visiter la ville haute au palais de la Reine avec un guide. 
Retour à l'hôtel le temps de déjeuner et on part au marché de la digue, le marché à touristes : pas du tout authentique mais sans problème de sécurité.









LES ADRESSES

* Chez Maggie, Morondava, Madagascar
* Grand Hôtel, Bekopaka, Madagascar
* Couleur Café, Antsirabe, Madagascar
* Sakamanga, Antananarivo, Madagsacar
* Ivahona, Antananarivo, Madagascar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire